Donnez un avenir aux enfant

L'Éducation à Madagascar : Hiérarchie et Accessibilité

Le système éducatif à Madagascar est composé de plusieurs niveaux:

En commençant par l’éducation préscolaire qui n’est pas obligatoire, mais qui est de plus en plus accessible.

Ensuite il y a l’école primaire qui dure environ 6 ans. Puis le collège, nécessaire pour accéder au lycée et dure à peu près 4 ans. 

Mais le plus important mais qui n’est malheureusement pas à la portée de tous c’est le lycée, un cursus de 3 ans qui offre aux jeunes de détenir leur Baccalauréat 

Le Plan d'Éducation à Madagascar

On peut aussi souligner que le projet éducatif à Madagascar est basé sur le curriculum national. Ce curriculum est conçu pour développer les compétences des élèves dans les différents domaines. 

Le système éducatif à Madagascar est confronté à des obstacles majeurs, notamment le manque d’infrastructures scolaires, la pénurie d’enseignants qualifiés, un taux élevé d’abandon scolaire, et la pauvreté qui entrave l’accès à l’éducation pour de nombreux enfants. Ces défis combinés compromettent la qualité de l’enseignement et limitent les opportunités d’apprentissage et de développement des jeunes malgaches.

  • Sous-équipement

    Le manque d'infrastructures qui implique malheureusement le manque d'écoles et de salles de classe presque partout dans le pays. Mais en plus, les infrastructures existantes sont souvent en mauvais état. Ce manque est particulièrement criant dans les zones rurales.

  • Déficit enseignant

    La pénurie d'enseignants qualifiés dans ces zones est l'une des plus grandes causes de menace de l'éducation à Madagascar. Les enseignants sont souvent mal payés et ont peu de formation, cela affecte pour autant la qualité de l'enseignement.

Pourtant, de nos jours, l’éducation Malgache est confrontée à de nombreux défis, notamment :

  • Paupérisation

    La principale vérité qu'on ne peut pas encore ignorer c'est la pauvreté: un obstacle majeur à l'éducation à Madagascar. Les plupart des familles n'ont pas les moyens de payer les frais de scolarité et les fournitures pour offrir l'opportunité à ses enfants, ce qui engendre aussi leur santé ou encore la nutrition des enfants d'où les multiples raisons de l'affaiblissement de ce secteur dans le pays Malgache.

  • Décrochage

    Un taux d'abandon scolaire trop élevé, nombreux sont les élèves qui abandonnent l'école avant d'avoir terminé leur cycle primaire. Et cela est due à des causes multiples : la pauvreté, le travail des enfants, le mariage précoce, etc. On remarque depuis quelques années que ce taux d'abandon scolaire est particulièrement élevé chez les filles dès l'âge de 12 ans.

Sous-équipement

Un manque d'infrastructures: Il n'y a pas assez d'écoles et de salles de classe dans le pays.

Pénurie d'enseignants

Déficit d'enseignants constaté dans de nombreuses régions.

Échec scolaire

Un taux d'abandon scolaire élevé: De nombreux élèves abandonnent l'école avant d'avoir terminé leur cycle primaire.

Insuffisance budgétaire

Un manque de financement: Le gouvernement ne consacre pas suffisamment de ressources à l'éducation.

Malgré ces défis, le gouvernement de Madagascar s’est engagé à améliorer l’éducation dans le pays. Il a mis en place un certain nombre de programmes et d’initiatives pour améliorer l’accès à l’éducation, la qualité de l’enseignement et les résultats des élèves.

Nous pensons tout de même à participer à quelques bonnes des initiatives faces à ces contraintes à commencé dans :

– La construction de nouvelles écoles et de nouvelles salles de classe.

– Le recrutement et la motivation de nouveaux enseignants.

– Le renforcement de la formation des enseignants en service.

– La distribution de fournitures scolaires gratuites aux élèves.

– La mise en place de programmes de cantine scolaire.

Ces initiatives ont permis d’améliorer l’éducation à Madagascar, mais il reste encore beaucoup à faire. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous réclamons votre attention pour continuer à travailler, à donner ensemble cette opportunité pour améliorer l’éducation dans ce pays. 

Aidez-nous à croire en ces enfants qui seront un jour les piliers de demain, qu’il y a encore de l’espoir pour demain. Ne croyez-vous pas que Nelson Mandela a raison en disant que 

 « L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde » ?

Retour en haut